L’On glose sur la réforme constitutionnelle, mais les lois organiques pour la rendre exécutoire tardent à venir et ne savons pas dans quelle proportion l’esprit serait conforme à la lettre des lois dès lors que l’exercice du pouvoir n’a pas changé d’un iota?

L’on épilogue sur la moralisation de la vie publique et sur les adjudications des marchés de l’Etat et des collectivités locales, pourtant des manquements graves et répréhensibles relevés dans la gestion territoriale de Casablanca défraient la chronique, mais le citoyen ne voit pas l’autorité centrale sévir à la mesure des délits?

L’on surenchérit à l’envi sur les vertus de la gouvernance, pourtant nous voyons l’appareil de l’Etat s’enfler à ne pas être capable d’en compter les tentacules?

L’on répertorie à l’ennui moult plans de développement- les plans Azur, Émergence avec ses générations de mesure, anciennes et nouvelles….Pourtant, la croissance bat de l’aile et les déficits sont pendants en se creusant chaque année un peu plus.

L’on se targue de la PRÉVENTION de la corruption pour laquelle nous avons même mis en place une INSTANCE ( Instance Centrale de la PRÉVENTION de la CORRUPTION), pourtant la corruption ne recule pas, loin s’en faut si l’on en croit les dernier sondage d’Amnesty International? Idem sur les palabres autour de la réforme de l’enseignement, de la justice…..etc.

Moralité:

Aucune réforme, aucun texte, aucune loi, aucun plan de développement n’ont de l’importance s’ils restent lettre morte; s’ils ne sont pas traduits en actes tangibles et actions dont les effets sont perceptibles par le citoyen au quotidien.

A quand les logorrhées, les effets de manche ou les effets d’annonce cessent de faire office de politique pour maintenir tout un pays en laisse dans la salle d’attente de ……Godot qui vient ou qui ne viendra jamais?

Mostafa MelgouChercheur en économie et Expert du secteur bancaire et financier. Ancien cadre supérieur de plusieurs groupes bancaires dont notamment la BMCI, la Saudi French Bank à Jeddah, Sahara Bank en Libye, et ABNAMRO Bank. Il est co-fondateur de la plateforme ANALYZ.MA