Kane Ya Makane a révéler les résultats d’une étude sur les effets à moyen terme du projet Tanouir sur les élèves qui en ont bénéficié et annoncer le lancement du projet ‘’Tanouir démultiplié’’, destiné à permettre à des dizaines de milliers d’enfants supplémentaires de profiter des multiples effets positifs de ce programme et ce, grâce à la mobilisation de nouveaux acteurs pour assurer son déploiement.

Amal Chafaï, a présenté les principaux résultats de l’étude réalisée sur les effets à moyen terme du projet Tanouir. Basée sur une approche qualitative, cette étude, menée auprès des bénéficiaires des régions d’Agadir et de Marrakech, a permis de révéler de nombreux impacts positifs et durables du projet Tanouir sur les enfants, devenus de jeunes adultes de 15 à 20 ans.

« Le projet Tanouir a généré en eux de l’ambition et une attitude positive par rapport à l’avenir ; il a par ailleurs clairement conduit à faciliter la suite de leur parcours scolaire et contribué à réduire les risques d’abandon scolaire ;  ces jeunes sont outillés pour une intégration socio-professionnelle plus facile et sont en passe de devenir des citoyens responsables. »a déclaré Amal Chafaï.

Mounia Benchekroun, Directrice Générale de l’association Kane Ya Makane, a présenté le contexte, les objectifs et le contenu du nouveau projet Tanouir démultiplié. « L’immense travail qui a été réalisé pour créer, déployer, améliorer et enrichir de manière continue notre projet Tanouir depuis 11 ans n’aurait eu aucun sens sans le partage de tout notre savoir-faire avec les acteurs qui voudraient le mettre au service de leurs bénéficiaires ».

Le projet Tanouir démultiplié est soutenu par les partenaires de Kane Ya Makane, le Ministère de l’Education Nationale, la Fondation Zakoura Education, l’Académie ABT-MF, la Coopération Internationale de Monaco, la Fondation Drosos et Vivo Energy.

Tanouir

Tanouir est un projet artistico-éducatif que Kane Ya Makane a déployé depuis 2011 dans les écoles publiques rurales en faveur de 23 000 élèves du primaire, pour favoriser leur développement personnel et éducatif. Il concrétise la vision novatrice de Kane Ya Makane selon laquelle l’école a pour mission essentielle, en plus de son rôle classique, de favoriser l’épanouissement, l’éveil et la créativité des enfants, et de les accompagner ainsi à devenir de futurs adultes épanouis et responsables.