Par Abdessamad MOUHIEDDINE, Anthropologue et Ecrivain-journaliste

Ni les consortiums impérialistes ravageurs ni a fortiori l’expansionnisme israélien et la barbarie de sa Tsahal n’auraient pu persister dans leurs dévastations criminelles si la pandémie takfiro-islamiste n’avait inoculé le sarcome de la neutralisation de la Raison au cœur du mental des sphères arabe et musulmane. La voilà l’insoutenable collusion maléfique entre l’islamo-rigorisme et l’arrogance israélo-impérialiste !

Depuis le treizième siècle, aucune leçon de l’Histoire n’a été tirée par les élites des aires arabe et musulmane aujourd’hui assujetties, humiliées, minorées et exclues de la marche du monde ! Aucune leçon de tirée, vous dis-je ! Niet ! Oualou !

Dois-je rappeler que depuis la Renaissance européenne et, surtout, depuis les Lumières, les Arabo-musulmans n’ont gagné aucune guerre digne de ce nom ! Je ne parle pas des victoires fugitives locales qui ne purent jamais aboutir à une domination culturelle ou à un assujettissement économique !

En dépit de tout cela, on persiste à croire que le Ciel finirait par exaucer les lamentables prières vouées à la « pulvérisation des ennemis de l’islam » et que le recouvrement de la dignité de l’Oumma se ferait exclusivement par le biais des lamentos et des assauts verbeux contre les affreux « kouffars ».

Et cela n’est que régal pour les impérialismes et les mafias locales !

Pis, l’inoculation des baratins islamo-anesthésiants s’est intensifiée crescendo en lieu et place des savoirs philosophique, technologique et artistiques. A ravir copieusement les impérialismes et leurs usurpateurs supplétifs !

Que de turpitudes commises au nom d’Allah ! Et que de niaiseries, de tartuferies, de contre-vérités drapées de « vérités » !

Encore un régal interminable pour les impérialismes et les mafias locales !

Et toujours aucune leçon tirée de l’Histoire si riche des peuples d’Occident et d’Orient ! Aucune ! Oualou !

Il n’est pourtant que de revenir aux épisodes historiques où les idéologies mongoliennes qu’étaient le nazisme, le fascisme ou encore le stalinisme et qui ressemblaient tant à l’islamisme vindicatif et sanguinaire d’aujourd’hui, pour s’apercevoir que cette voie jonchée de mort et de haine ne peut mener qu’à la misère et la peur combinées.

Que de temps perdu à cultiver des axiomes où la terreur côtoyait le ridicule ! Toutes ces coutures néfastes du panarabisme (baasisme, nassérisme), du tiers-mondisme à la kadhafi ou à la Boumediene, ou du panislamisme khomeiniste et wahabite, n’ont abouti qu’à l’intensification de l’humiliation de l’homme en Dar al islam comme au sein de la sphère arabe. Et, à ce jour, encore une fois, aucune leçon probante n’a été tirée de cette vertigineuse dégringolade décadentielle ! Aucune ! Oualou !

Il aurait suffi pourtant de méditer à propos du retour de manivelle survenu au lendemain de la terrible défaite du Japon et de l’Allemagne pour comprendre qu’aucune résurrection civilisationnelle n’est possible sans la construction de l’homme par les savoirs probants et une éducation d’où sont exclues et mêmes prohibées les envolées eschatologiques, les immondices immoraux du rigorisme issu de ce qui s’apparenterait à la Chari’a et autres vaseuses règles à la prétention puriste. Eh bien, rien à faire ! Aucune leçon de tirée à propos de la résurrection économique, culturelle, scientifique, politique et institutionnelle du Japon et de l’Allemagne !  Wataqououououl ! 

Encore un régal interminable pour les impérialismes et les mafias locales !

Voyez-vous, aujourd’hui, pour tous les gouvernants théocrates, comme pour les pisseurs de fatwas syphilitiques et autres kalacho-islamistes, le vocable « Allah » n’est que l’exact synonyme d’un « Je » drapé de bien vicieuses « vertus ».

Cela porte un nom, la perversité !

Quid du souffle spirituel de cet islam qu’on ne cesse de dire « tolérant, humaniste, bienfaisant » ? Il n’en reste plus rien ! Oualou ! Wataqououououl !   

Dieu n’est plus qu’une façon de parler; il est devenu le totem des compulsions, des pulsions, des impulsions et des expulsions anales, bref des perversités qui colonisent la sphère musulmane face à un monde dont cette même galaxie musulmane ignore tout. A la fois les codes et les modus operandi.

Encore un régal interminable pour les impérialismes et les mafias locales !

Aujourd’hui, sous le regard enjoué et enchanté des impérialismes et leurs supplétifs locaux, Ibn Rochd, Ibn Arabi, Ibn Al Faridh, Moussa Ibn Maïmoune, Abed El Jabiri, Mohamed Arkoun, Abdelwahab Meddeb, Mohamed Talbi.. etc. sont assassinés chaque jour davantage par les théo-pervers qui sévissent à travers les autoroutes de l’information rendues accessibles précisément par cet Occident qu’ils couvrent à tout bout de champ de leurs pets.

Être tout à la fois ignare, lâche et culotté, là est la surface profilistique du parfait PERVERS !

C’est ainsi qu’au sein de cet « Obscuristan », le culot des analphabètes triomphe impunément !

Un régal interminable supplémentaire pour les impérialismes et les mafias locales !

A l’heure où de nouveaux épisodes de l’humiliation des peuples se disant arabes – comme c’est le cas à Jérusalem-Est et Gaza – s’offrent à l’indifférence de l’opinion internationale et au je-m’en-foutisme occidental, finira-t-on par comprendre que le recouvrement de la dignité ne peut et ne pourra jamais advenir sans la refonte totale de la conception de cette même dignité. Tant que celle-ci n’aura pas été confondue avec la construction de l’Homme autour de la citoyenneté, de la formation, de la liberté et de la responsabilité, aucun salut civilisationnel ne pourra jamais baigner les sphères arabe et musulmane !

Point barre.