Madame Tautou, j’ai lu comme quoi vous envisagez de mettre fin à votre carrière. Est-ce vrai? 

Il y’avait une rumeur qui circulait comme quoi j’aurais décidé de mettre fin à ma carrière. C’est complètement faux. J’aime mon travail. Je suis passionnée par les personnes que je rencontre, et par les rôles qui me sont confiés. Donc non, je n’ai pas l’intention de m’arrêter. J’ai d’autres intérêts, d’autres choses que j’aime faire, mais cela n’implique pas que j’arrête le cinéma. 

De quelles autres choses parlez-vous?

Je voyage, j’écris, je fais de la photographie, de la lecture, et de la peinture. J’ai mes propres petits projets personnels que je garde pour moi, pour le moment. Peut-être qu’un jour, J’aurai l’audace de les présenter au public. Mais pour l’instant, je ne me sens pas capable de le faire.

Parce que vous n’avez pas assez de temps? 

Non, ce n’est pas ça, le problème. Je ne fais pas 4 films par an. Alors j’ai le temps de faire toutes ces choses là. Ce qui me bloque, c’est un manque de confiance en moi-même ! 

Avez-vous aussi un manque de confiance en vous-même, en tant qu’actrice? 

Oui. Je recherche cette confiance chez le réalisateur avec qui je travaille. Le directeur me donnera cette dose de confiance qui me manque, le reste du temps, pour me sentir totalement en sécurité.

Ne pensez-vous pas que vous êtes un peu trop dur envers vous-même? 

Cela ne veut pas dire que je crains quelque chose! Je suis capable de porter un jugement négatif ou positif sur les rôles et les scènes dans lesquels je suis. Dans certains de mes rôles, j’ai fait du bon travail. Et quand je me regarde après, je peux constater qu’il n’y a pas un moment où je quitte le personnage. . Souvent, dans bon nombre de mes films, je vais regarder mon travail et me rendre compte que dans une scène ou dans une autre, je n’étais pas tout à fait bonne. Mais je ne vais pas m’en vouloir en disant que je ne suis bonne à rien, et me demander pourquoi on m’a choisie.

Alors, que voulez-vous dire par le manque de confiance en vous-même ? 

Ce que je veux dire, c’est que je n’ai aucune idée de ce que les gens pensent de moi et de ce qu’ils voient à travers moi. Il y a certainement des gens qui m’apprécient, et d’autres pas. Je suis souvent surprise d’être choisie par des gens qui, je croyais, ne m’aimaient pas, comme Michel Gondry, par exemple. Je n’aurais jamais imaginé qu’il me demanderait de jouer dans son film.

Seriez-vous surprise si vous étiez choisie par un réalisateur hollywoodien comme Spielberg par exemple ?

Je pense que c’est difficile pour lui de penser à moi (rires)

Cela aurait été plus facile si vous étiez restée à Hollywood après The Da Vinci Code?

Peut-être, mais je pense qu’il faut faire beaucoup de sacrifices à Hollywood pour obtenir un rôle féminin intéressant. Je pense qu’il y’a des rôles merveilleux à Hollywood. Seulement, je ne pense pas qu’ils me seraient confiés. Je ne pense pas vraiment que Hollywood fonctionne de cette façon.

Pourquoi pas ?

J’ai fait certains choix de carrière qui font que cela ne se produira pas. Pour être choisi par ces réalisateurs, vous devez être quelqu’un qui fait gagner de l’argent et je n’ai rien fait pour le devenir. Je ne dis pas que je ne suis pas à la hauteur, je dis que l’industrie du cinéma ne fonctionne pas de cette manière. Évidemment, je pense qu’ils ont tort de ne pas me prendre. Mais je ne suis pas intéressée par le budget d’un film, ni par les ressources dont il dispose, ni par son succès mondial. Je veux quelque chose qui me pourrait me passionner !

Par quel genre de films vous seriez passionnée ?

Certains films sont certes un pur divertissement, mais ce qui m’intéresse et ce que je veux faire, ce sont des projets qui vous font vraiment réfléchir, qui vous émeuvent, qui vous apporteront quelque chose qui restera avec vous pendant un certain temps. Je pense que les films sont essentiels à l’éveil intellectuel des gens. L’art – que ce soit la peinture, la sculpture, la musique – c’est des créations, des actes créatifs. Je considère un film, avec tout ce qu’il implique, comme étant un art.

Qu’en est-il du métier d’acteur ?

Les comédiens interprètent. Vous ne pouvez pas comparer cela avec une autre activité artistique. Je ne dirais pas que jouer est un art, mais le film, dans son ensemble, l’est.

Mais l’art est une forme d’expression et le cinéma est vraiment une façon de s’exprimer soi-même, n’est-ce pas?

Ne pas se sentir comme un artiste, cela n’est pas la question. Car être un artiste, c’est bien s’exprimer et révéler son talent, quel que soit la forme. La différence est que lorsque vous êtes acteur, vous êtes sous la direction de quelqu’un d’autre.

Vous avez seulement beaucoup de liberté dans votre travail.

Exactement. On vous propose une idée qui n’est pas la votre, alors vous y apportez bien sûr votre propre sensibilité, votre talent, votre vision, votre intelligence, mais vous n’êtes pas la source, ni à l’origine de la création. Voilà pourquoi l’acteur n’est pas vraiment un créateur, mais un interprète. Un artiste, c’est quoi ? Est-ce la personne qui conçoit un objet, qui l’invente ou celle qui le réalise ?

Source: the-talks.com
Traduit par ANALYZ