« RENFORCEMENT DE L’ACCÈS A L’INSCRIPTION À L’ETAT CIVIL À TRAVERS LA SENSIBILISATION, L’ACCOMPAGNEMENT ET LE PLAIDOYER AU NIVEAU DE LA PROVINCE DE CHEFCHAOUEN »

Le 23 juillet 2020 : Sur ZOOM ( )

Dans le cadre de son engagement en faveur de la promotion de l’accès l’état civil, ATED, AIDA et avec l’appui financier de l’AECID (Agence Espagnole pour la Coopération Internationale au Développement), un séminaire de « Réflexion Nationale Pour L’analyse Des Obstacles Et Alternatives À La Généralisation De L’inscription À L’État Civil » sera organisé. Et ce le 23 Juillet 2020 sur la plateforme de visioconférences ZOOM.

Ce projet vise à faire face au problème d’inscription au registre de l’état civil,  en 2008 plus d’un million d’habitants sont exposés à cette problématique  selon les chiffres officielles de la Division de l’Etat civil du Ministère de l’Intérieur   et baptisera la deuxième, et phase du plan de plaidoyer, développé auparavant dans l’atelier de réflexion régional.

Ce séminaire de réflexion vise à échanger autour des problèmes identifiés et sera un cadre d’analyse de l’ensemble des obstacles rencontrés promouvant la proposition d’alternatives et recommandations afin de mobiliser les institutions compétentes au niveau central et les inciter à donner la priorité à cette question, et à prendre des mesures concrètes pour atteindre une généralisation de l’inscription à l’état civil. Et ce afin de faire prévaloir le droit à l’identité comme principe et droit constitutionnel sur l’ensemble du territoire national marocain.

En effet, les principaux objectifs assignés à ce projet, qui seront discutés à travers ce séminaire :

  1. L’analyse des obstacles et alternatives à la généralisation de l’inscription à l’état civil ;
  2. La présentation du plan de plaidoyer sur la généralisation de l’inscription à l’état civil mettant l’accent sur les problématiques identifiées au niveau local rendant très difficile l’inscription à l’état dans certains cas ;
  3. La présentation d’un guide institutionnel d’orientation pour l’inscription à l’état civil des cas complexes.

Comptant sur la présence de plusieurs acteurs  des domaines de la justice et des droits de l’Homme, ce séminaire sera un cadre d’échange d’expériences et d’expertises avec la présences d’acteurs publics, privés et représentants des organisations de la société civile actives dans la question, tout en se penchant sur la sensibilisation, l’amélioration  des procédures  d’inscription à l’état civil et la plaidoirie avec les différentes parties prenantes sur l’importance de cette opération comme moyen de garantie du droit à l’identité.