SAS, géant de la Big data, mobilise 1 milliard de dollars pour développer l’intelligence artificielle et mise sur l’Afrique comme marché d’avenir par excellence.

A l’occasion de son premier roadshow en Afrique, organisé à Casablanca, le leader mondial de l’analytique, SAS vient d’annoncer, un investissement d’1 milliard de dollars dans le domaine de l’intelligence artificielle. Le géant américain de la data, confirme ainsi son pari sur le continent africain qu’il considère comme le marché d’avenir par excellence.

Cet investissement de 1 milliard de dollars qui s’étalera sur 3 ans, servira à développer significativement sa présence sur le continent. Il sera réparti en Afrique majoritairement sur la formation des ressources humaines et à l’accès des opérateurs locaux aux dernières technologies liées à l’intelligence artificielle, afin de contribuer concrètement au développement économique de la région et surtout au transfert de compétences. 

Cela se traduit par l’investissement dans les ressources humaines à haute valeur ajoutée technique, mais également dans la formation des partenaires et clients, ainsi que dans la jeunesse africaine au potentiel explosif. 

Le leader mondial de l’analytique investit également dans la formation et le transfert de compétences, en mettant en place un partenariat (le SAS Academy) avec 10 universités en Afrique francophone, dont 5 au Maroc, pour offrir gratuitement aux étudiants des logiciels et licences dernière génération dédié à l’intelligence artificielle, afin de former les élites techniques de demain. 

A ce jour, avec un chiffre d’affaire de 3,24 milliards de dollars, SAS constate que son chiffre d’affaire sur la zone Afrique se développe à hauteur de 10% par an. Cette région Afrique, et plus spécifiquement le Maroc, est celle dont la croissance est pour le groupe la plus rapide dans le monde (données 2017).

La zone Afrique contribue à hauteur de 20 à 30% à la croissance annuelle du groupe. Le chiffre d’affaire réalisé au Maroc représente 50% du chiffre d’affaire de la région Afrique francophone, d’où l’intérêt du groupe pour ce hub en croissance exponentielle. Cette zone Afrique francophone est constituée de 21 pays. Depuis l’installation de leur siège social casablancais en 2017, SAS Maroc a doublé son nombre de clients (plus de 50) ainsi que ces effectifs sur place.