Sous le thème de « La transition », Oujda accueille la troisième édition de « Lettres du Maghreb » le salon maghrébin du livre du 9 au 13 octobre 2019. Cette édition prévoit d’accueillir plus de 160 auteurs et 30 éditeurs (marocains, arabes, français, chinois…).

Le livre est sans doute, le meilleur vecteur pour léguer le patrimoine, les valeurs, les pratiques, les croyances ; c’est ce qui nous permet de mieux transférer nos idéaux et nos certitudes aux générations qui nous succèderont. Attentifs à l’importance d’une telle opération, « Lettres du Maghreb » et ses partenaires souhaitent engager les débats autour de ces questions ; en l’occurrence, comment conserver son legs mais aussi le faire évoluer et l’ajuster aux contraintes et aux impératifs du monde d’aujourd’hui et de demain.

Conçu et organisé depuis 2017 par l’Agence de l’Oriental en coordination étroite avec ses partenaires, avec l’appui d’un comité scientifique expérimenté et respecté dans le domaine de la littérature et de l’édition, le salon apparait désormais comme étant le rendez-vous culturel à  inscrire absolument dans les agendas des hommes de lettres, des intellectuels, des penseurs, des artistes et des éditeurs d’ici et d’ailleurs, mais également du grand public, femmes et hommes, que les organisateurs souhaitent voir affluer davantage d’année en année. 

La Jeunesse et l’enfance seront aussi au cœur du salon,  grâce à une programmation dédiée à la fois riche et participative, qui les séduira à travers des ateliers divers,  de débats, de lecture, de musique, de dessins…

Cet événement se veut être une belle convergence où affluent l’esprit et le cœur maghrébins, l’âme et le génie africains, où s’exubèrent les amitiés et les choix conjoints pour un futur de paix et de fraternités à transmettre aux générations suivantes.