Je concède que notre pays affiche encore moult retards économiques et ne s’est pas encore hissé au niveau démocratique aux normes universelles.

Néanmoins, notre pays dispose d’atouts pluriels insoupçonnés que bon nombre de Marocains ne sait pas apprécier à leurs justes valeurs.

1- Une société homogène, par tacite reproduction- par opposition à stés contractuelles (France, Pays-bas….USA…etc).

2- N’avons parmi nous ni Coptes, ni Chrétiens Orientaux, ni Chiites ni Yazidi, ni animistes….ou encore  »Intouchables » (Exemple du Moyen-Orient et Asie du Sud-Est).

3- Ne souffrons d’aucune adversité interethnique (Exemple Africain où il y aurait plus de cent ethnies dans un seul pays).

4- Avons une seule langue officielle avec deux ou trois dialectes, contrairement à la  »foultitude » de dialectes, qui pénalisent l’Afrique.

5- La Monarchie ( à comparer aux Sultanats désuets et moribonds ou aux Républiques bananières du Proche-Orient) en tant que régime politique n’est ni bonne ni mauvaise, tout dépendant du mode de gouvernance qui n’a pas besoin d’être révolutionné. Ce mode a besoin juste d’un réglage de fréquence  »FINE TUNING », pour le mettre à niveau.

Autant d’atouts à mettre en exergue et à promouvoir. 

Je m’inscris dans la droite ligne de ce choix et du combat de la mise à niveau et du  »fine tuning ».

De même, que je m’inscris résolument en faux contre les sirènes du culturalisme de l’aliénation ou du  »taghrib » (Occidentalisation), c’est à dire de l’exil de l’être.

Mostafa Melgou, Chercheur en économie et Expert du secteur bancaire et financier. Ancien cadre supérieur de plusieurs groupes bancaires dont notamment la BMCI, la Saudi French Bank à Jeddah, Sahara Bank en Libye, et ABNAMRO Bank. Il est co-fondateur de la plateforme ANALYZ.MA