Qu’est ce que l’extrémisme identitaire sinon cette pathologie sociale qui consiste à vouloir définir le moi collectif par une et une seule dimension, au détriment et en exclusion de toutes les autres. Ainsi, dans ce cas de figure, ce moi collectif se trouve défini en termes purement ethniques ou purement religieux ou purement linguistiques ou purement regionales-nativistes.

Et c’est cette vision exclusiviste qui débouche sur l’idée d’une pureté supposée d’un homme unidimensionnel (pour reprendre l’expression de H.Marcuse dite dans un autre contexte)- c’est cette vision exclusiviste que certains penseurs et politiciens lucides ont essayé de déconstruire, nous mettant en garde contre ses effets ravageurs et destructeurs.

Quatre figures emblématiques du monde de la politique et de la culture, et une vision concordante de l’identité ouverte.

F.Mitterand, devant les députés du parlement européen, quelques mois avant sa mort , prenant la parole et attirant l’attention sur les leçons tirées du passé :    » Attention messieurs, le nationalisme c’est la Guerre ».

Amartya Sen (l’économiste indien lauréat du prix noblemen économie:
« L extremisme culturaliste naît de cette entreprise visant à surdeterminer l’identité par un seul facteur ou composante qu’on essaie de sur-privilégier au détriment de tous les autres ».

Homi Bhabha anthropologue Inden enseignant à Harvard invoque la notion d’hybridité pour désigner la nature complexe de l’identité dans sa réalité profonde et qui se dérobe à toute tentative d’enrollement dans un seul et unique registre (dans son célèbre livre « the location of culture ». il montre jusqu’au rôle joué par les écrivains indiens et africains dans le « remake  » de fragments de la langue anglaise en littérature. 

Éric Hobsbawm, l’historien marxiste de renommée internationale parle quant à lui de  » l’invention of radition » par les intellectuels qui essayent de propager une certaine idée de l’identité qui la rend fermée et herméneutique. 

Il démontre comment cette identité fermée n’est pas, loin s’en faut, une donnée du réel mais plutôt une construction de l’esprit de ces intellectuels bornés qui cherchent à  » inventer la tradition « 

Très bien dit, cette expression : inventer la tradition.

Pr Abderrahmane LamraniPolitologue, Universitaire et ancien Député et Dirigeant de l’USFP. Il est membre du CNDH