Accueil Vendredi, tout est dit !

Vendredi, tout est dit !

Par Mohamed LAROUSSI Détrompez-vous, cette chronique ne sera pas tout à fait sportive. Ni tout à fait politique non plus. Ce sera peut-être un truc entre les deux. On verra. Vous savez, chez moi, rien n’est préparé...
Par Mohamed LAROUSSI Je crois avoir déjà utilisé cette maxime marocaine comme titre, une ou deux fois, au cours de ma si longue et si périlleuse carrière de billettiste, mais elle est tellement superbe...
Par Mohamed LAROUSSIJ’ai décidé cette semaine de m’éloigner un peu de la politique, juste un peu, parce que, comme disait Machiavel, « Tout n’est pas politique, mais la politique s’intéresse à tout ». En tout cas, je ne sais pas...
Par Mohamed LAROUSSI Cette chronique sera littéraire, actualité oblige. Bien évidemment, je n’ai pas besoin de vous préciser qu’elle coïncide avec la tenue - et quelle tenue ! - du Salon International du livre à...
Par Mohamed LAROUSSI C’est à mon corps défendant que j’ai décidé cette semaine de mettre moi aussi mon grain de sel dans ce débat houleux et malheureux sur l’obligation du Pass Vaccinal. Dois-je rappeler que...
J’ai failli titrer cette chronique « la déliquescence », mais j’avais peur qu’on pense que je vais parler du prix de l’essence qui monte en flèche, et qui risque de monter encore plus après le dernier coup fourré de Poutine. Ce n’est pas...
Par Mohamed LAROUSSI Nous sommes tous des musulmans, disons-nous tout le temps, pour nous donner bonne conscience, pour faire dans le religieusement correct, ou pour justifier parfois l’injustifiable. Rassurez-vous, je...
Par Mohamed LAROUSSI Je vais le dire d’emblée et très clairement : je ne comprends plus rien à la politique, et encore moins aux politiciens. Et pas seulement au Maroc. Ailleurs, c’est aussi anarchique –...
Par Mohamed LAROUSSI Les gens de ma génération, et en particulier ceux qui vivaient ou qui ont vécu en France dans les années 70, se souviennent sûrement de ce slogan qui se voulait mobilisateur...
Par Mohamed Laroussi J’ai un peu hésité avant d’aborder ce sujet que je sais sensible, voire tabou. Parler de ce qu’on a décidé d’appeler, après moultes autres appellations, toutes aussi officielles et réductrices...