Par Mohamed LAROUSSI Les gens de ma génération, et en particulier ceux qui vivaient ou qui ont vécu en France dans les années 70, se souviennent sûrement de ce slogan qui se voulait mobilisateur...
Par Mohamed LAROUSSI Comme beaucoup, j’ai toujours cru et répété que le sport, et en particulier le foot, était une espèce de drogue douce, et que les pouvoirs de plusieurs pays l’utilisaient pour...
La presse économique a été introduite, tout comme les quotidiens d’information par le Protectorat Français. Les Marocains de ma génération se souviendraient encore de l’Agence Mass, du " Petit Marocain " et de la " Vigie "...
Le but de l’égalisation inscrit par le Wydad de Casablanca contre l’Espérance de Tunis est valide, sans l’ombre d’un doute. Le refus par l’arbitre de le comptabiliser est scandaleux. Et, depuis que l’on a ouvert les yeux sur la...
Après les rencontres avec les dirigeants des partis politiques, les syndicalistes et les responsables de quelques institutions de gouvernance, la commission spéciale chargée de la conception du NMD se donne le temps de se promener dans les...
Tous les ans, à pareille période, le Maroc vit de nombreux moments joyeux et euphoriques qui tranchent sensiblement avec l’austérité ambiante quasi déprimante du reste de l’année. Ça commence dès l’avènement du printemps et ça continue jusqu’à...
Il reste au Maroc beaucoup de chemin à faire pour forger une nouvelle élite aussi bien politique qu’économique, une élite éprise des valeurs de liberté, de droit, d’équité et d’égalité des chances.. Nous...
L’Union Européenne est en crise de croissance, pour avoir épuisé tous ses ressorts de croissance qui avaient prévalu depuis la deuxième guerre mondiale et ayant permis les années glorieuses de croissance dans le vieux continent.
Comme je l'ai souligné dans le premier acte de plaidoyer consacré à l'enfance en état de vulnérabilité, la protection et le développement de cette catégorie sociale, ne sauraient être possible que dans la mesure où l'Etat marocain...
Socrate et Platon se méfiaient de la démocratie comme de la peste. Une raison particulière justifiait cette aversion sage : le peuple peut devenir manipulable et victime de ses instincts les plus élémentaires et se transformer en...