Pour garantir une certaine paix sociale, au moins jusqu’en 2021, le gouvernement, trois centrales syndicales et la CGEM ont signé, jeudi soir, un accord qui vise à améliorer le pouvoir d’achat des fonctionnaires et des employés...
Que mes collègues et experts de la plateforme AnalyZ soient rassurés, je ne vais pas m’immiscer dans des sujets que je ne maitrise pas. L’économie, macro ou micro, le PIB, la dette publique, la balance commerciale, la...
Tous les ans, à pareille période, le Maroc vit de nombreux moments joyeux et euphoriques qui tranchent sensiblement avec l’austérité ambiante quasi déprimante du reste de l’année. Ça commence dès l’avènement du printemps et ça continue jusqu’à...
C’est très bientôt la période dite des “vacances”, et il nous semble opportun de voir comment nos concitoyens perçoivent cette pratique acquise et admise universellement,  et comment la vivent-ils concrètement.  En fait, tout le monde connait les vacances,...
La dette publique du Maroc – plus ou moins 980 milliards de Dirhams-est en train d’atteindre des seuils fatidiques. Elle ne représente pas moins de 93% de notre PIB pour un ratio normatif de 60%. Pour les néophytes,...
Quand un État considère qu'un secteur est stratégique, il crée une agence indépendante pour le réguler.  C'est ainsi que la doctrine de la banque mondiale s'est construite depuis les années 80 du siècle dernier. 
Comme je l'ai souligné dans le premier acte de plaidoyer consacré à l'enfance en état de vulnérabilité, la protection et le développement de cette catégorie sociale, ne sauraient être possible que dans la mesure où l'Etat marocain...
Même si la Qaraouiyine est la plus ancienne université dans le monde, le Maroc n'est pas un pays à tradition académique ancrée. Le protectorat, en quarante-trois ans de domination, n'a pas jugé le Maroc digne de la...
Par Imane Lahrich Avez-vous déjà réfléchi à la légitimité de ce que nous considérons comme “africain” ? Pourquoi devrions-nous nous en préoccuper ? Après tout, qui se soucie de ce que le reste du...
La guerre intestine à laquelle se livrent les dirigeants du PAM depuis quelques mois, n'était pas imprévisible. Et c'est d'ailleurs la raison pour laquelle elle ne provoque aucune vague dans le lac déjà stagnant de la politique...