Saviez-vous qu’il existe au Maroc un ‘’ Conseil Supérieur de l’Éducation & de la Recherche Scientifique’’ ? Il s’agit d’une instance consultative, un patchwork de 92 membres- des vieux pour la plupart- nommés par...
La presse économique a été introduite, tout comme les quotidiens d’information par le Protectorat Français. Les Marocains de ma génération se souviendraient encore de l’Agence Mass, du " Petit Marocain " et de la " Vigie "...
A chaque échéance électorale, les partis demandent aux citoyens leurs voix. Mais, le débat électoral, au lieu de porter sur les défis de notre pays, se cantonne à l’affichage de prospectus programmatiques généraux et creux pour tout...
  Par Abdessamad MOUHIEDDINE, Anthropologue et Ecrivain-journaliste Les tourments, soucis et autres confrontations parfois dramatiques qu’on impute à tort et à travers à l’islam ou que l’islam politique suscite ça et là à travers le...
Par Mohamed LAROUSSIJ’ai décidé cette semaine de m’éloigner un peu de la politique, juste un peu, parce que, comme disait Machiavel, « Tout n’est pas politique, mais la politique s’intéresse à tout ». En tout cas, je ne sais pas...
Par Mohamed Laroussi C’est aujourd’hui que débute le mois sacré du ramadan dans notre pays, et cela aurait été mal vu, voire mal interprété que nous n’en parlons pas. Comme notre plateforme vient, elle...
 Nous sommes presque tous convaincus que notre pays ne connait plus de rentrée politique depuis un certain nombre d’années, peut-être depuis la fin de la fameuse expérience dite de l’alternance. Cette si belle période qui avait constitué...
En pleine pandémie Covid19, resurgit une thématique, plutôt un credo de circonstance, le « Made in Morocco » et « le consommer Marocain », sans autre dorme forme de déclinaison, en prélude au Maroc post-Covid, que nous appelons de nos vœux.
Par Abdessamad MOUHIEDDINE « Notre pays est beau ; hélas, ce sont les nôtres qui l’enlaidissent », ne cesse de vociférer le Marocain lambda. Loin d’être une forme de « haine de soi », cette appréciation est, au contraire, une marque d’affection...
Par Mohamed LAROUSSI Au Maroc, on ne discute plus, on ne débat plus, on n’échange plus des idées, on ne partage plus des opinions, on ne s’enrichit plus - intellectuellement et spirituellement parlant -...