Même je ne suis pas du tout un adepte de la théorie du complot, j’ai l’impression qu’il y a quelque chose qui se trame. C’est quand même étrange qu’au même...
Les gens qui, comme moi, voyagent avec la RAM par choix patriotique uniquement, feraient désormais bien de laisser leurs valises à la maison ou, de toute façon, prévoir un budget shopping d'urgence. Car le risque que les...
En abordant ce sujet, je suis tout-à-fait conscient que je m’aventure sur un terrain qui n’est pas facile, mais je pense que cela vaut la peine de prendre quelques risques, d’autant plus que depuis qu’on parle de...
La controverse sur le sens de la démocratie participe, aujourd’hui, de la présentation du credo de la démocratie comme une nouvelle idéologie de salut. Nos intellectuels et politiques parient aujourd’hui sur la démocratie représentative que dégagent les...
Au Maroc, parler des inégalités est devenu un sujet de discussion permanent. Les uns le font avec passion et énervement, tellement ils sont révoltés par ces inégalités, les autres avec fatalisme et détachement parce qu’ils sont persuadés...
Même si la Qaraouiyine est la plus ancienne université dans le monde, le Maroc n'est pas un pays à tradition académique ancrée. Le protectorat, en quarante-trois ans de domination, n'a pas jugé le Maroc digne de la...
 J’ai décidé de consacrer mon papier d’aujourd’hui à un mal profond et endémique, à une plaie infectée et ouverte en permanence, à une maladie grave et peut-être incurable. Oui, il s’agit de la santé. Notre santé. Notre...
Notre pays adopte la même ligne de conduite politique, depuis le milieu des années soixante. Ce qui change au gré des contingences, ce sont l'apparat et les enjoliveurs.Or, dans les années 60, le Maroc ne comptait que...
“Toute théorie est grise, mais vert florissant est l'arbre de la vie”. Cette belle phrase qui est attribuée tantôt à Goethe, tantôt à Lenine et à bien d’autres, résume assez bien le propos dont j’ai envie - encore - de vous entretenir aujourd’hui.
Socrate et Platon se méfiaient de la démocratie comme de la peste. Une raison particulière justifiait cette aversion sage : le peuple peut devenir manipulable et victime de ses instincts les plus élémentaires et se transformer en...