A 63 ans, Jean-François Girault quitte Rabat

Arrivé à l’âge de la retraite, Jean-François Girault, le très élégant ambassadeur de France à Rabat, va bientôt quitter ses fonctions. Au mois d’août 2019, il aura bouclé quatre ans à la tête de la mission diplomatique française au Maroc.

Cet ancien directeur de cabinet du préfet de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, qui a fait presque toute sa carrière au Quai d’Orsay avec un bref passage à l’Elysée, a représenté la France dans plusieurs capitales du monde. Premier conseiller à Téhéran, puis tour à tour ambassadeur plénipotentiaire en Syrie, en Irak, puis au Vietnam, il sera propulsé en 2012 au poste prestigieux de Directeur d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient au Quai d’Orsay, fonction qu’il occupera durant 3 ans, jusqu’en 2015 date à laquelle il est désigné ambassadeur à Rabat. Il aura passé quatre dans la capitale marocaine où il a su tisser des liens très étroits avec toutes les composantes de la société.

Une femme pour lui succéder, une première !

Comme son prédécesseur à Rabat, Mme Hélène LE GAL, la nouvelle ambassadrice de France au Maroc, qui rejoindra son poste au mois de septembre 2019, a fait toute sa carrière dans les arcanes du Quai d’Orsay. Diplomate au Burkina Faso, premier secrétaire en Israël puis premier secrétaire à l’ambassade de France en Espagne, membre de cabinet ministériel aux Affaires étrangères, elle est ensuite conseiller auprès de la représentation permanente de la France auprès de l’Union européenne à Bruxelles. Sous-directrice Afrique centrale et orientale au Quai d’Orsay, elle devient en 2009 consule générale de France à Québec avant de rejoindre l’Elysée en 2012 en qualité de conseillère Afrique de l’ancien président François Hollande.

La Nomenklatura française lui fait confiance en 2016 pour la nommer au poste très sensible d’ambassadeur de France en Israël. Moins de trois ans après, elle se retrouve à Rabat : la mission française au Maroc est en fait considérée par la France comme une plateforme stratégique de sa politique étrangère, et c’est la première fois qu’une femme est désignée à ce poste.

AnalyZ